digital-hifi
Haute-Fidélité et Salles de Cinéma privées
ACCUEIL HAUTE FIDELITE CINEMA Produits Services

En quoi les normes ITU 775 nous concernent-elles ?

On connaît tous ce joli dessin qui symbolise la disposition idéale des enceintes acoustiques pour une reproduction multi-canaux optimale.














Techniquement, on remarque une première chose :

Les enceintes sont placées sur un cercle ce qui signifie que les sons émis simultanément par les hauts parleurs doivent arriver en même temps à l’auditeur situé au centre.

De fait, cet aspect de la norme n’est pas très contraignant. En effet, si les distances ne sont pas identiques, on prendra comme référence temporelle l’enceinte la plus éloignée et on retardera les signaux parvenant aux autres enceintes en fonction de leur distance pour « faire comme si » elles étaient équidistantes. Tous les processeurs multi-canaux offrent cette possibilité.

En stéréophonie pure... et bien il suffira d’installer son fauteuil sur l’axe central d’écoute.

Un deuxième aspect, très important, est plus difficile à gérer : Il s’agit des angles que forment les enceintes principales Gauche, Centre et Droite (souvent nommées L,C,R pour Left, Center and Right).

Normalement, l’auditeur devrait voir ses enceintes principales (L,R) sous un angle de 60° (30° à droite de la centrale pour l’enceinte droite, 30° à gauche de la centrale pour l’enceinte gauche).
Pas si facile...


Quelles conséquences chez soi ?

Que ce soit en Stéréophonie ou en Multi Canal, cet angle de 60° sous lequel sont vues les enceintes principales est rarement respecté. Car c’est large, très large.

La première conséquence est l’encombrement du système (il faut y inclure la position d’écoute).
L’auditeur a tendance à prendre du recul par rapport à ses enceintes et par suite il devient nécessaire d’espacer ces dernières exagérément compte tenu de la taille de nos pièces de vie qui ne font pas toujours 60 m². Au final, l’angle de 60° devient vite 40/50 surtout s’il y a un écran de télévision au milieu...

Et pourtant... Il y a deux avantages à respecter cette configuration :

La deuxième conséquence est justement la difficulté d’obtenir une acoustique satisfaisante dans un salon de vie sans que le système ne devienne par trop intrusif. Comment concilier en effet ces différentes contraintes : Enceintes à plus d’un mètre des murs, position d’écoute éloignée du mur arrière, enceintes vues sous un angle de 60° dans un salon de vie de 4m x 5m ?

Ici aussi, pourtant, il y a des éléments de réponse...

Se reporter à la section Architecture d’un système Audio >


Cas particulier du Cinéma chez Soi

La norme ITU ouvre la possibilité d’utiliser un angle d’écoute de 45° (+22,5 d’un côté, -22,5° de l’autre) toutes choses égales par ailleurs.

Cette possibilité résulte d’un accord entre THX et Dolby, avalisé par le standard ITU 775, pour tenir compte des contraintes Cinéma et améliorer la compatibilité avec les normes SMPTE.

Ceci n’est pas trop étonnant si l’on se réfère aux angles de visions préconisés pour la projection des films/vidéo : 34/36° environ, variable selon la résolution (SD, HD...) par les organismes de normalisation (THX, SMPTE...). Une bonne intégration du son et de l’image nécessite en effet des valeurs compatibles au plan géométrique.

On retiendra que :

On notera qu’en toute rigueur, il faudrait déplacer ces enceintes principales selon que l’on écoute de la musique ou que l’on regarde un film... Car, à ce jour, seuls les Trinnov Optimizer multi-canaux peuvent opérer un « remapping » des enceintes (ce qui a pour effet de les déplacer virtuellement aux bonnes positions). Les amplificateurs multi-canaux grand public ne gère pas encore cette fonctionnalité.


l


Ce qui la rend optimale en fait, c’est qu’elle s’applique à la fois aux aspects production (enregistrements) et aux aspects reproduction (écoute domestique) de façon à ne pas perdre la cohérence voulue par le preneur de son et le mix audio qui généralement s’ensuit.

C’est pourquoi elle est aujourd’hui appliquée universellement. Ce que l’on sait peut-être moins, c’est qu’elle est aussi utilisée largement pour les prises de son stéréophoniques.

Attention à bien faire la différence entre reproduction multi-canaux (SACD typiquement) et Cinéma. Les normes ne sont pas les mêmes comme on le précisera plus loin.

On remarquera que la présence ou pas d’un caisson de basses est ignorée : on est ici dans une représentation idéale d’un système de reproduction.