digital-hifi
Haute-Fidélité et Salles de Cinéma privées
ACCUEIL HAUTE FIDELITE CINEMA Produits Services

TEMPS DE RÉVERBÉRATION  - LE RT 60


Le RT60 est une mesure du temps de réverbération d’une pièce (RT : Reverberation Time).

Lorsqu’un son bref et puissant est émis dans une salle, les ondes sonores se réfléchissent sur ses parois pour parvenir à l’auditeur avec un retard, par rapport à l'onde directe, proportionnel à la distance parcourue. Il résulte de ces multiples réflexions un son continu dont l’amplitude décroît plus ou moins rapidement. La mesure de cette réponse est généralement appelée échogramme ou réponse impulsionnelle. La durée de réverbération ou temps de réverbération TR est généralement définie comme la durée nécessaire pour que l’intensité sonore atteigne un millionième de sa valeur initiale (ce qui correspond à une décroissance de 60 dB) (Extrait de Wikipedia)

La relation entre l’amortissement d’une pièce et son temps de réverbération a été établie par Wallace Clement Sabine : Tr=0,161 V/S α avec V volume de la pièce en m³, S surface totale des parois en m² et α la valeur de l’amortissement de ces parois comprise entre 0 et 1 exprimée en... sabines.

Dans la pratique, cette mesure présente quelques difficultés :











Ceci étant dit, même avec beaucoup d’approximations, les mesures que l’on obtient aboutissent à des données fondamentales relative à la qualité de la réponse acoustique d’une salle et du traitement qu’il conviendra d’effectuer pour la modeler en fonction de sa stratégie d’écoute.










Dans cette salle de séjour par exemple, la mesure effectuée au point d’écoute est en corrélation avec les résultats qualitatifs de la reproduction Audio. La pièce est assez grande et aucun matériau amortissant n’existe à part un grand canapé en cuir.

Le temps de réverbération est très exagéré et avant d’étudier quelque amélioration que ce soit des composants du système de reproduction, il convient en tout premier lieu d’abaisser le RT60.


Quelle est la bonne valeur ?

Il n’y a pas de bonne valeur en tant que telle car obtenir un bon RT60 n’est pas un but en soi, c’est plutôt une condition opérationnelle. On peut donc dire, par expérience, que :


Ceci étant posé, les critères qui focaliseront notre attention seront plutôt les suivants :

Il est important de noter par ailleurs que d’autres paramètres acoustiques sont à prendre en considération pour mieux cerner l'acoustique d’une salle et la modeler en fonction de nos souhaits.


On le voit, la correction acoustique est un métier à part entière car traitant de problématiques telles que l’expérience est fondamentale pour obtenir de bons résultats. Ceci explique sans doute pourquoi instinctivement le mélomane audiophile est un peu réticent à travailler sur cet aspect de son système. Quelle erreur ! Le fait que 70% des résultats d’écoute dépendent de l’acoustique de la salle est un propos qui n’est en rien exagéré.



http://www.euphonia.fr/mesure.html

1 - La source d’énergie doit être omnidirectionnelle : on peut faire éclater un ballon (qui offre la propriété de dissiper son énergie sonore de façon omnidirectionnelle) ou utiliser les propriétés des transformées de Fourrier et utiliser des signaux de mesures plus traditionnels (MLS, fréquences glissantes) émis par des haut-parleurs multi-directionnels (voir ci-contre). Mais le plus souvent, on utilise ses propres enceintes qui ont une directivité croissante avec la fréquence.

2 - La salle est supposée être assez grande pour que le champ réverbéré soit diffus. Bien évidemment, il n’en est rien dans nos pièces d’écoute habituelles de part leur ameublement et leur décoration.

La mesure du temps de réverbération n’aboutit donc pas à une valeur unique. Elle dépendra de la fréquence et de l’endroit où on positionne le micro de mesures.